Non au Dakar au Chili et Argentine

Publié le par Nicolas

Non au Dakar au Chili et Argentine (à diffuser partout)

C'est officiel, le rallye Dakar déménage au Chili et en Argentine en 2009. Mais nous pouvons agir pour empêcher que ce soit un véritable désastre pour l'environnement

AUTEURS APPEL
Thomas Poussard
Galleguillos 1450  region Valparaiso Quilpué, Chili
Journaliste français expatrié au Chili, guide de tourisme à Valparaiso et écologiste dans l'âme.

Depuis que j'ai su que le Dakar pourrait arriver au Chili, je pourfends l'idée sur mon blog. 

Un lien vers cette pétition? http://www.lapetition.com/sign1.cfm?numero=1514

Les gouvernements chilien et argentin veulent faire venir le rallye ex-Dakar sur leur sol en 2009. Un événement certes juteux économiquement, mais qui va surtout polluer et endommager les merveilles naturelles du désert d'Atacama.

Un événement qui, on le sait, coûte régulièrement des vies innocentes. Pour DIRE NON au Dakar dans l'Atacama chilien et la pampa Argentine, à cette caravane de la mort, merci de signer et faire connaître cette pétition.

Je suivrai le dossier sur mon blog www.vusurlemonde.com pour vous tenir au courant des évolutions.


rallyez-vous à ma cause!
Les choses s'accélèrent autour du Dakar. Vendredi dernier, le gouvernement chilien a envoyé en France son projet définitif pour accueillir le rallye en 2009, conjointement avec l'Argentine. Et, selon le porte-parole du gouvernement, le dossier répond à 95% des attentes des organisateurs: il y a donc de fortes chances qu'il soit accepté, sacrebleu! Certes, les retombées économiques seraient énormes (entre 5 et 10 dollars récupérés pour 1 dollar investi, selon les calculs des spécialistes), et ce serait une aubaine pour promouvoir l’image du Chili comme destination touristique. Sans doute, mais à quel prix?

Le Chili veut son rallye. Et il est fort probable qu’il l’ait, avec six étapes prévues dans le nord du pays, et une journée de repos à Vina del Mar –les neuf autres étapes, dont le départ et l’arrivée, étant prévues en Argentine. ASO, l'organisateur français, doit faire une déclaration officielle à ce sujet le 10 février, et le Chili est très confiant quant à cette annonce.


Une bonne affaire pour le Chili? On peut en douter

Mais les Chiliens, que veulent-ils? Veulent-ils voir leurs belles terres traversées, polluées, voire saccagées par une caravane de 2500 personnes, de fous du volant et du guidon, assoiffés de vitesse? Veulent-ils voir les merveilles naturelles du désert d’Atacama risquer d’être endommagées pour le bon plaisir de quelques centaines de concurrents qui souillent la nature comme si c’était leur propre jardin? Veulent-ils voir débarquer les caméras de télévision françaises qui, avec leur miroir déformant, vont probablement montrer les Chiliens comme s’il s’agissait de pauvre neuneus vivant dans le dénuement d’un pays du Tiers-Monde; alors que le Chili, pays en développement, est le plus riche d’Amérique Latine? Le gouvernement chilien et quelques entreprises ont peut-être à y gagner en terme d’image, mais qu’y gagnent les Chiliens eux-mêmes? Rien.

A l’heure où, plus que jamais, l’on sait qu’il faut protéger l’environnement, que les ressources en pétrole se raréfient, il est aberrant de vouloir continuer à organiser de tels rallyes, véritables caravanes de la mort (et je ne parle pas que des enfants régulièrement tués par accident, mais aussi des dommages causés à l’environnement). Je l'ai déjà dit, ici et là, et je risque de le répéter encore.

Alors, SVP, signez la pétition: http://www.lapetition.com/sign1.cfm?numero=1514 . Même si le Chili et l'Argentine étaient effectivement choisis, il ne serait pas trop tard pour faire pression et agir.

Pour plus d'infos visitez le site : http://www.vusurlemonde.com/  

 

Publié dans Campagnes

Commenter cet article